Policier

Carnaval – Ray Celestin

Un roman qui me tentait depuis sa sortie grand format . Alors, quand ils ont annoncés la sortie en poche j’ai sauté dessus ! Ne me restait plus qu’à enfin le dévorer.

Résumé

Au coeur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant…
Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Avis

Nouvelle-Orléans. 1919 . Un tueur en série sévit sur la ville en laissant sur les lieux du crimes des cartes de tarot. Le roman découpé en plusieurs parties nous offre plusieurs points de vues. Celui des différentes personnes qui vont à leur façon tenter d’élucider ces horribles crimes qui font, peu à peu, monter la panique chez les habitants de la Nouvelle-Orléans. Mais le tueur semble rester insaisissable.

Un roman que j’ai particulièrement apprécié même s’il est vrai que je l’ai trouvé un peu lent par moments. J’avoue avoir été un tout petit peu déçue par rapport à ce que j’en attendais mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture. Le fait que le roman soit à plusieurs voix nous permet de pouvoir rentrer plus en profondeur dans la psychologie des personnages. Des personnages qui, tout comme le tueur à la hache, ont leurs petits secrets qu’ils tentent en vain de cacher. Le roman est une mine d’informations sur ce qu’a pu être la Nouvelle-Orléans dans ces années qui ont suivit la première guerre mondiale. Grâce à l’écriture de l’auteur et à ses descriptions j’ai vraiment eu la sensation de me retrouver au beau milieu de la ville.

Un travail fourni donc qui nous permet de nous imerger à 100 % dans l’ambiance de la Nouvelle-Orléans entre vaudou , ségrégation et emergence du Jazz. Un bon premier roman pour ma part, malgré les quelques longueurs, j’ai apprécié suivre le déroulement et dénouement de cette enquête. Les personnages sont intéressants, l’histoire nous embarque. Bref, un roman à lire !

Carnaval est le premier roman d’une série  , le deuxième – Mascarade – sorti il y a peu se passe à Chicago en 1928 au temps de la prohibition . On y rencontrera comme dans Carnaval une figure emblématique de ces années là : Al Capone. Je peux vous dire que rien qu’avec ça, ça me donne envie !

Article précédent Article suivant

Articles similaires

1 Commentaire

  • Répondre Marinette 19 mai 2017 à 8 h 36 min

    Une saga qui me tente bien 🙂 Contente que tu aies aimé. Ça me donne encore plus envie de commencer le premier tome.

  • Laissez-moi un commentaire !